Aller au contenu principal
Biographie du Ministre
Prof. Octave K. Nicoué BROOHM
MINISTRE

Biographie


Prof. Octave Nicoué Kuété BROOHM
Enseignant-chercheur
Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche

Né le 12 décembre 1954 à Cotonou (Bénin)
Nationalité Togolaise
Marié, 3 enfants

Docteur d’Etat en Lettres et Sciences Humaines
Lauréat du prix Laurenzo Natali de l’Union Européenne (1993)
Officier de l’Ordre du Mono
 
Adresse professionnelle

Ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche
01 B.P. 398 – Lomé-Togo

Juillet 2012 à ce jour
 
Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche
 
Déc. 2007  à juillet 2012
 
Ministre du Travail, de l’emploi et de la Sécurité Sociale
 
1988 – 2007
 
Enseignant-Chercheur à l’Université de Lomé 

1996 –2002
 
Consultant auprès d’organisations internationales : UNESCO, STEP/BIT (Dakar), ONG, Centrales syndicales.
 
1994-1996
 
Chargé d’études puis conseiller à la Primature
 
Etudes supérieures  

1991 à 1992 : Etudes Post-Doctorales : Université de Montréal au Québec
 
1983 à 1987 : Paris-Sorbonne
 
1976 à 1981 : Université du Bénin, Lomé

Associations professionnelles
 
Membre du Réseau de chercheurs de l’AUF « L’Etat de droit saisi par la philosophie »
Association des Professeurs de Philosophie du Togo (ASPPHIT)
Association Togolaise de la Recherche Scientifique (ATRS) 

Domaines de recherches
 
Questions relatives au politique, à ses expressions et à sa production en Afrique
Les Droits de l’Homme;
Démocratie et Droits de l'Homme;
La gestion et la dynamique des conflits en Afrique;
Développement et gouvernance politique;
Responsable du Laboratoire de recherche sur les Droits de l’Homme et les pratiques autoritaires en Afrique.
 
Autres activités
 
Secrétaire Général du Syndicat de l'Enseignement supérieur du Togo (SEST)
(1998-2007);
Secrétaire Général Adjoint de la Confédération syndicale des Travailleurs du Togo
(CSTT) (1999-2007);
Vice-Président de la Confédération syndicale internationale section Afrique
(CSI-Afrique) (2006-2007);
Membre du Conseil National du Dialogue Social (CNDS) (2007);
Membre du Conseil Général de la Confédération Syndicale Internationale (CSI) (2007);
Secrétaire Général Adjoint du GRAD (Groupe de Réflexion et d’Action pour le Dialogue, la Démocratie et le Développement) (2006-2007);
Membre de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Togo (CNDH) (2007).

Mot du Ministre


" les Togolais attendent beaucoup de leurs universités... "

La création de l’écosystème digital du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (MESR) est une étape importante dans la mise en œuvre de ses missions et de son partenariat avec les différents intervenants sociaux.

Notre monde est en pleine mutation, nos sociétés doivent affronter de profonds bouleversements, dont les enjeux pour les états, pour nos économies, pour les grands équilibres nationaux comme pour notre environnement quotidien sont tout à fait inédits.

Du fait de l’omniprésence de la globalisation, l’avenir d’un pays dépend de ses savoirs, individuels et partagés. Face à ces transformations, aussi brutalement contraignantes qu’inévitables, notre pays le Togo investit massivement dans la formation, la recherche et l’innovation.

En retour, les Togolais attendent beaucoup de leurs universités, de leurs écoles et de leurs centres de recherche, pour transmettre, accroître et valoriser leur capital de connaissance et pour soutenir le développement national.

Par ses choix clairs, le Gouvernement a l’ambition de donner à l’enseignement supérieur et à la recherche une place essentielle dans le processus d’émergence du pays.

Les défis à relever sont multiples : il s'agit à la fois d'élever le niveau général de connaissances et de qualification de la population, de promouvoir l'égalité des chances et d'améliorer la réussite de tous les étudiants, de les conduire vers une insertion professionnelle valorisante, de coordonner l'offre de formation et la stratégie globale de recherche et d'innovation, tout en renforçant les synergies et en dynamisant les partenariats avec le monde économique.

Les chantiers sont immenses mais l’institution universitaire a déjà montré sa capacité à se mobiliser pour opérer les changements indispensables, notamment à travers la mise en œuvre de la réforme LMD.

Il faut oser aller plus loin, aujourd’hui, il faut assigner à notre enseignement supérieur des finalités conformes aux exigences de l’heure, telles qu’elles nous sont imposées par les effets de la mondialisation qui place désormais l’économie du savoir au cœur de tous les enjeux et de toutes les stratégies.

Que vous soyez étudiants, universitaires, acteurs ou partenaires des institutions éducatives et du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche ou simples visiteurs « butineurs », ce site est le vôtre.

C’est par et pour vous qu’il atteindra son objectif, constituer le trait d’union entre toutes les parties intervenant dans les nobles missions de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Octave Nicoué K. BROOHM      
Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Top