Aller au contenu principal

LE TOGO OCCUPE LA PRÉSIDENCE DE L’ECOLE INTER-ETATS DES SCIENCES ET MEDECINE VETERINAIRES

Publié le : 11 déc 2017
’ECOLE INTER-ETATS DES SCIENCES ET MEDECINE VETERINAIRES

Le ministre OCTAVE NICOUE BROOHM, élu Président du conseil d’administration.

L’Ecole Inter-Etats des Sciences et Médecine Vétérinaires de Dakar (EISMV) a tenu la 46ème session de son Conseil d’Administration à l’hôtel Eda Oba de Lomé du 4 au 8 septembre 2017. Les objectifs poursuivis pour la tenue des sessions du Conseil d’administration hors de Sénégal, sont entre autres de:

  • permettre une meilleure connaissance de l’EISMV dans les pays d’accueil et
  • présenter l’intérêt de l’EISMV pour le pays d’accueil.

 

L’EISMV, dont le siège est à Dakar et le Conseil d’Administration composé en principe des ministres des 15 Etats d’Afrique Occidentale et Centrale francophone, est une prestigieuse école qui, en presque cinquante (50) ans d’existence, a su former plus de 1500 docteurs vétérinaires, garants de la santé des cheptels, non seulement dans ses 15 pays membres, mais aussi dans les autres Etats du continent.

L’objectif entre autres de cette rencontre est d’étudier les rapports d’activités et les perspectives à venir, et surtout de désigner le nouveau président par et parmi ses pairs. L’atelier vise à étudier par des experts, le rapport académique et pédagogique de l’année antérieure.

La session 2017 de l’EISMV à Lomé est donc une occasion de retrouvailles pour les anciens et de meilleure connaissance pour les nouveaux à œuvrer pour la bonne marche de l’Ecole. Elle s’avère nécessaire en ce sens qu’elle permet un échange avec les autorités du pays d’accueil pour la mise en œuvre des différentes tâches inscrites dans son cahier de charge, entre autres la mise en place d’un comité d’organisation ad ‘hoc.

Dans son discours d’ouverture, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, Prof. Octave Nikoué Broohm, a déclaré que dans des pays où l’agriculture est un pilier fondamental de l’économie, les docteurs vétérinaires sont un facteur majeur du développement. Ils doivent donc continuer d’exercer la mission qui est la leur, en contribuant au développement économique du continent par l’éradication de la pauvreté et de la faim, en soignant les animaux et en favorisant l’accroissement des cheptels. L’éducation des populations dans la prévention de la propagation des maladies est une nécessité, surtout en ce moment où le changement climatique modifie les comportements des animaux et de leurs logis.

Pour le Dr Tamboura Hamidou, Président du Comité des Experts, le principal défi reste la disponibilité des ressources, la conjugaison des efforts des Etats pour sauvegarder l’esprit de base qui a sous-tendu la création de l’institution. Pour le secteur vétérinaire, les produits qui sortent de l’école doivent permettre une meilleure productivité du cheptel, faire en sorte que les races d’animaux élevés puissent produire au maximum en préservant l’environnement.

Au terme des travaux entre experts et ministres d’enseignements supérieurs des 15 pays membres de l’institution, quatre décisions, neuf résolutions et trois motions, ont été prises.

Cette rencontre de Lomé, traduit très bien l’engagement de tous les acteurs internes et externes, à œuvrer pour l’avènement d’une école ouverte sur son environnement et capable de fournir des offres de formation et des services en adéquation avec les exigences des différents demandeurs.

A en croire le nouveau Président du Conseil d’Administration, « toutes les mesures prises visent à hisser, l’EISMV plus loin et de faire en sorte que les missions à lui assignées soient accomplies au mieux dans l’intérêt de nos populations respectives, et le Togo en tant que président y veillera ».

Cette session de Lomé a connu une pleine participation dans le but de chercher les voies et moyens pour résoudre les difficultés rencontrées par l’institution dans la réalisation ses activités, en l’occurrence le défi d’ordre financier et partenarial visant à accompagner les experts dans leur processus de professionnalisation.

ECOLE INTER-ETATS DES SCIENCES ET MEDECINE VETERINAIRES

C’est dans ce sens qu’après avoir examiné les points inscrits à l’ordre du jour, l’accord-cadre de coopération entre l’institut d’enseignement supérieur et de recherche en alimentation, santé animale, sciences agronomiques et de l’environnement de Lyon en France et l’EISMV, a été approuvé.

De même, en ce qui concerne les décisions prises, quitus a été donné au Directeur Général de l’Ecole pour sa gestion financière de l’exercice 2016 et le budget pour le compte de l’exercice 2018 a été adopté, avec prorogation du mandat du Secrétaire Général.

Plusieurs résolutions dont celles relatives à la conception de toges et du logo, à la célébration du cinquantenaire de l’EISMV, ont été prises.

Les différentes interventions de cette 46ème Session de Conseil d’Administration, ont montré à suffisance que la vision de la profession vétérinaire de demain nécessite que le vétérinaire soit plus qualifié que celui d’aujourd’hui. Il devra avoir un profil pluridisciplinaire ou polyvalent, avoir un savoir-faire et un savoir être. En clair, le vétérinaire de demain devra être :

  • un expert en santé animale,
  • un zootechnicien,
  • un expert en qualité des denrées alimentaires,
  • un environnementaliste capable de s’impliquer dans la gestion de la biodiversité terrestre et aquatique, la gestion des aires protégées, la réduction des impacts négatifs des productions animales sur l’environnement, et
  • un gestionnaire capable de :
  1. rédiger, conduire et évaluer un projet de développement dans les domaines des productions animales, de la pêche, de la faune et des industries alimentaires.
  2. Il devra également maîtriser les outils de développement de la filière et de la commercialisation des intrants zootechniques.

Une motion spéciale de remerciement a été adressée au Président de la République du Togo.

Enfin, le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche du Togo, Professeur Octave Nicoué BROOHM, a été élu à l’unanimité au poste de Président du Conseil d’Administration de l’EISMV de Dakar pour l’exercice 2017-2018.

Top