Aller au contenu principal

REUNION ANNUELLE ET 10EME FORUM DE DIALOGUE POLITIQUE DU GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SUR LES ENSEIGNANTS.

Publié le : 11 déc 2017
REUNION ANNUELLE ET 10EME FORUM DE DIALOGUE POLITIQUE DU GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SUR LES ENSEIGNANTS.

Lomé a abrité du 18 au 21 septembre le 10ème Forum de dialogue politique de l'équipe spéciale internationale sur les enseignants

C’est le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de Recherche du Togo, Prof. Octave Nicoué BROOHM qui a ouvert les travaux de ce 10ème Forum de dialogue politique de l'équipe spéciale internationale sur les enseignants le mardi 19 septembre 2017 à Lomé.

Prennent part à cette rencontre initiée par l'Organisation des nations unies pour l'éducation, la science et la culture UNESCO en collaboration avec le gouvernement togolais, les experts, les syndicats des enseignants, les parents d'élèves et les organisations internationales œuvrant dans le domaine de l'éducation.

L'objectif visé est de parvenir à définir des orientations stratégiques pour donner les moyens nécessaires aux enseignants afin de mieux exercer leur profession. Les participants ont planché sur plusieurs thématiques à savoir : les compétences et aptitudes de l'enseignant, les valeurs éthiques et morales, les modes de gouvernance des enseignants et la prise en compte de la diversité dans la pratique enseignante.

 

Le thème retenu pour ce 10ème forum est " Enseigner : une profession". A terme, il est question d'amener les enseignants à une éducation de qualité pour tous. Le Togo comme les autres pays en développement consacre une bonne partie de leur budget national (21% pour le Togo) au développement de l'éducation.

Pour atteindre l'objectif de développement durable (ODD) 4, le monde devra augmenter l'offre d'enseignants, en particulier dans les pays en développement et les petits États insulaires en développement. Les dernières statistiques indiquent que pour atteindre l'éducation primaire universelle d'ici à 2020, il est prévu que les pays devront recruter un total de 10,9 millions d'enseignants du primaire. En 2030, la demande devrait atteindre 25,8 millions d'enseignants. Mais un système d'éducation de qualité est plus qu'un simple problème d'offre et de demande. C'est pourquoi la cible 4.c de l'ODD 4 fait une référence spécifique à la question de la qualité.

En effet, la Déclaration d'Incheon et le Cadre d'action pour l'éducation 2030 adoptés par les États membres en mai 2015 pour la mise en œuvre de l'ODD 4 engageaient les États membres à «garantir que les enseignants et les éducateurs soient habilités, recrutés adéquatement, bien formés, professionnellement qualifiés , motivés et soutenu par des systèmes dotés de ressources suffisantes, efficaces et régies efficacement ».

Depuis l'adoption des ODD et du Cadre d'action, l'objectif du Groupe de travail international sur les enseignants est d'utiliser la plate-forme de ses forums de dialogue politique annuels pour présenter la signification et les implications de la cible des enseignants à ses membres et partenaires.À cette fin, le 8ème Forum de dialogue politique en 2015 a centré les discussions sur «La mise en œuvre de la cible des enseignants dans les objectifs de développement durable et l'éducation 2030». Le 9ème Forum a abordé le thème de la motivation des enseignants. Poursuivant dans cette voie, le thème du 10ème Forum, qui se tiendra à Lomé au Togo, est de dévoiler le concept de «professionnellement qualifié».

 

La question de la qualité des enseignants imprègne tous les discours sur l'amélioration des systèmes éducatifs et des résultats d'apprentissage des élèves. En effet, pour que les enfants soient adéquatement préparés pour le marché du travail complexe d'aujourd'hui - et pour vivre comme des citoyens responsables dans nos sociétés diverses et interconnectées- ils doivent développer les connaissances et les compétences appropriées pour le 21ème siècle. Une éducation de qualité doit aujourd'hui aller au-delà des compétences des enfants en lecture, en mathématiques et en sciences. Une éducation de qualité a aujourd'hui besoin d'enseignants capables de travailler avec les enfants pour les aider à être des penseurs créatifs et critiques; les enfants qui peuvent collaborer et communiquer avec des personnes de cultures diverses; des enfants qui peuvent être des innovateurs tout en défendant la justice environnementale et sociale. Le monde d'aujourd'hui a besoin d'enseignants professionnels hautement qualifiés qui peuvent former les futurs citoyens du monde dans lequel nous voulons vivre.

Le défi consiste à savoir comment mettre en œuvre, soutenir et surveiller la qualité des enseignants. Au minimum, les gouvernements peuvent réglementer le niveau minimum de qualifications formelles requises pour devenir enseignant. Une «qualification» est généralement définie comme le résultat formel d'un processus d'accréditation ou de validation qui certifie qu'un individu a acquis les connaissances, compétences selon des normes spécifiques.

Pour ce faire, les pays peuvent établir que la qualification minimale requise pour devenir enseignant est un baccalauréat. Le but est d'assurer une compréhension commune des connaissances, des compétences et des autres compétences minimales requises pour qu'un individu puisse entrer dans la profession.

Les qualifications formelles, cependant, ne sont que la première étape dans le processus de devenir un enseignant. Les qualifications fonctionnent conjointement avec les «normes» d'enseignement. De manière générale, les normes décrivent ce que les enseignants devraient savoir et être capables de faire, y compris les niveaux de performance souhaitables à différents stades de la carrière d'un enseignant.

 

En ce sens, les normes peuvent être utilisées pour définir et mesurer la compétence d'enseignement par rapport aux connaissances, compétences et attitudes qui sont valorisées dans une profession. Dans certains pays, les normes d'enseignement sont conçues, surveillées et régies par des conseils pédagogiques professionnels, avec lesquels les enseignants doivent s'inscrire afin d'obtenir un permis d'exercice. Les cadres de qualifications et les normes de pratique sont donc deux mécanismes que les gouvernements ou les organisations d'enseignants peuvent mettre en œuvre pour assurer un enseignement de qualité.

Les recommandations issues de ce 10ème Forum de dialogue politique ont permis : - de renforcer les échanges sur la professionnalisation de l'enseignement en dévoilant le sens et les implications du concept de «professionnellement qualifiés» ;

- de développer un rapport global sur un ensemble de normes pour la profession enseignante ;

- de discuter et s'entendre sur une compréhension commune de l'état actuel de la professionnalisation de l'enseignement et sur la façon de formaliser l'enseignement en tant que profession;

- de faire le bilan des progrès et partager les bonnes pratiques sur le thème général et les sous-thèmes afin de développer un ensemble global de normes de base pour l'enseignement;et

- de promouvoir la collaboration et le travail en réseau parmi les parties prenantes sur la poursuite de la recherche et le plaidoyer aux niveaux national, régional et mondial afin d'informer la mise en œuvre et le suivi des ODD 4.c.