Aller au contenu principal

CENTRE D’EXCELLENCE RÉGIONAL SUR LES SCIENCES AVIAIRES (CERSA) DE L’UNIVERSITÉ: SYMPOSIUM INTERNATIONAL

Résumé

Des enseignants-chercheurs ont planché sur les sciences aviaires durant trois jours à LoméUn symposium international de trois jours organisé par le Centre d’Excellence Régional sur les Sciences Aviaires (CERSA) de l’Université, a rassemblé du 13 au 15 juin derniers à Lomé, au Togo sur le thème « Productions avicoles dans des conditions climatiques chaudes et humides ».  

Contexte


Des dizaines d’enseignants-chercheurs d’Afrique et d’Europe, des membres de l’Association Mondiale des Sciences Avicoles (WPSA), des acteurs de la filière avicole du continent à ce symposium.

Il est de nos jours bien établi que l’élevage de volailles contribue de façon substantielle à la sécurité alimentaire des ménages tout en améliorant leurs revenus, en assurant la qualité de leur alimentation et en apportant des fertilisants pour les cultures », a déclaré le ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, M. Octave Nicoué Broohm à cette occasion.

La rencontre va permettre le partage d’expériences entre les chercheurs et autres acteurs de la filière avicole à travers des communications sur les résultats de recherche.  
 « Il est donc nécessaire de construire et de développer une base de connaissances à partir des résultats de la recherche scientifique afin de renforcer la capacité des acteurs », a-t-il ajouté.   

Les présentations portent entre autres, sur les thématiques telles que Thermorégulation chez la volaille, Epigénétique pour la tolérance à la chaleur, Stress climatique et la susceptibilité aux maladies, Nutrition chez les volailles sous haute température, Economie de la production d'œufs et de viande de volaille en Afrique de l'Ouest, ou encore Production d'œufs dans des conditions climatiques chaudes.

Près d’une trentaine de communications scientifiques ont été délivrées lors des travaux qui ont servi de cadre aux participants de présenter les résultats de leurs recherches.
Un panel consacré à l’interaction entre l’Etat, les chercheurs et les industriels suivi de riches recommandations ont sanctionné les travaux. Les uns et les autres ont vivement plaidé pour « une collaboration plus étroite entre le secteur industriel et les chercheurs »de même que pour un meilleur financement de la recherche et une meilleure de diffusion des fruits de la recherche au profit des aviculteurs donc aux populations.  
A l’unanimité, les participants venus du Bénin, du Burkina, da la France, de la Belgique des Pays-Bas, du Nigeria, du Sénégal et du Togo se sont réjouis de ce symposium qui a été « une réussite éclatante » selon eux.

« Nous avons été agréablement surpris par ce symposium et surtout par la motivation des participants », a dit le Professeur Eddy Decuypere venu de la Belgique et parlant au nom des partenaires internationaux venus participer aux travaux. « Gardez cette motivation autour du CERSA qu’on peut prendre comme centre de référence pour la filière avicole en Afrique ! », a-t-il lancé.   
Le CERSA a été créé en 2014 pour promouvoir l’excellence dans la formation, la recherche-développement, l’appui-conseil et la valorisation des sous-produits de la filière avicole.

Dans sa vision de contribuer à développer les économies africaines à travers la filière avicole, le CERSA forme des diplômés qualifiés en provenance des plusieurs pays de d’Afrique de l’Ouest et du Centre de niveau Master et Doctorat en sciences aviaires. Il donne aussi des formations professionnelles qualifiantes aux jeunes désireux d’entrer dans la filière avicole.
 

Top